Notre dernier bulletin est en ligne!!
Cliquez ici

Histoire

Les rues de la Ville d’Hiver

Est-il besoin de rappeler que la Ville d’Hiver a d’abord été un lotissement privé dont l’entretien n’était pas à la charge de l’administration municipale... ?
 Mais un jour la ville d’Arcachon voulut un Casino et se porta acquéreur du Palais Mauresque pour en créer un. Elle le paya 163.000 francs, payable en douze annuités !
C’était une affaire.
Toutefois, il y avait une condition à cette vente : la ville prenait aussi possession des 7.485 mètres de route du quartier avec charge d’entretien. Comme l’assurait l’Avenir d’Arcachon « l’entretien de ces rues n’est pas aussi onéreux que celui des rues de la ville d’en bas; un seul cantonnier payé 1.200 francs, aidé par quelques manœuvres pendant les répandages, et 6.000 francs de matériaux, suffisent à leur entretien annuel. » C’était en 1878 !
Des années plus tard, le même journal signalait que la rue menant au cimetière (actuelle allée du Bocage) était si profondément creusée en son milieu que les habitants demandaient la construction d’un aqueduc pour l’emprunter les jours de pluie !

Satisfaction vient de leur être donné, en 2004, sans aqueduc.

Texte d’Eliane Keller

Poker websites gbetting.co.uk/poker sign up bonuses